Black off de Ntando © Elisa Mendes
Affinités Pluridisciplinaire

Programme Commun

Avec cette cinquième édition, le festival lausannois sonde ce qui nous divise, et par là même nous rassemble.

Par La rédaction de Mouvement

Sous la houlette des trois places fortes de la création contemporaine suisse – le Théâtre Vidy-Lausanne, l’Arsenic et Les Printemps de Sévelin – Programme Commun s’allie cette fois avec le Musée cantonal des Beaux-Arts, pour célèbrer le printemps des belles âmes sans tomber .

Là où Marion Duval met en scène l’activisme à visage humain de l’écologiste et porno-activiste Cécile Laporte (Cécile), Rimini Protokoll nous plonge dans les idéaux de la révolution cubaine - et de ce qu'il en reste - à travers des souvenirs familiaux (Granma. Les trombones de La Havane). Cap à l’ouest également, avec Johannes Dullin, Ariel Garcia et Gregory Stauffer, trio de « clowboy » altermondialistes qui réactualise la conquête de l’Ouest version ruée vers l’or numérique (The Wide West Show!).

Tout aussi virtuelles mais autrement dérangeantes, les rencontres de Samira Elagoz avec des inconnus sur Internet donne du grain à moudre à son étude comportementale du mâle contemporain (Cock, Cock… Who’s there?). Enfin, Théo Mercier et Steven Michel prennent pour prétexte une étagère Ikea et démontrent avec une froideur chorégraphique comment l’idéologie des grandes marques infuse au quotidien (Affordable Solution for Better Living). 

> Programme Commun, jusqu'au 7 avril à Lausanne