Photographie

Boris Mikhaïlov

L’âme, un subtil moteur à explosion


01/12 > 24/02/2019 -CENTRE RÉGIONAL DE LA PHOTOGRAPHIE
Par Orianne Hidalgo-Laurier |
© Promozona de Boris Mikhaïlov. p. Boris Mikhaïlov

Qu’elle soit décor ou véritable personnage, l’usine semble faire partie de l’ADN des photographies de Boris Mikhaïlov. Les deux séries, Promzona (2011) et Salt Lake (1986), présentées au CRP fonctionnent en miroir : dans la première, les cheminées et autres boyaux de métal avalent les individus, quand dans la seconde, ils se tiennent dans le fond laissant les familles vaquer à leur dimanche autour du lac de Slaviansk. Dans les deux cas, le complexe industriel structure non seulement l’image mais aussi les existences. En injectant dans ses clichés une dimension historique (l’apogée de l’URSS et sa chute) et autobiographique, le photographe ukrainien redonne un visage humain à l’esthétique futuriste, et ranime une vie qui aujourd’hui semble avoir quitté le Donbass.

  • agenda

    Mythos


    29/03 > 07/04/2019 RENNES
  • agenda

    Pulp Festival


    05/04 > 07/04/2019 LA FERME DU BUISSON
  • agenda

    JR


    12/04 > 16/04/2019 GRANDE HALLE DE LA VILLETTE