arts visuels

Damien Deroubaix

Headbangers Ball


01/12 > 24/02/2019 -MUSÉE D'ART MODERNE DE SAINT-ETIENNE
Par Orianne Hidalgo-Laurier |
© Painter 4 (Slayer), huile et collage sur toile, 2018, 200x150cm

Le point commun entre un paysage de Claude Monet, les danses rituelles et la musique metal ? La réponse est à chercher dans les toiles aux techniques hétéroclites de Damien Deroubaix. Depuis près de 20 ans, le peintre et graveur laisse éclater des visions à la fois macabres, métaphysiques et politiques, truffées de références à l’histoire de l’art et à la culture dite « populaire ». Son vocabulaire, peuplé d’ossements en tous genre, bêtes et personnages patibulaires, accessoires de bondage et outils sécuritaires, où Picasso peut croiser le groupe de grindcore Napalm Death, jongle avec les registres du comique et du tragique pour raconter le mythe d’un homme contemporain.