arts visuels

Entropie, j’écris ton nom


01/07 > 28/07/2019 -MAGASIN DES HORIZONS
Par Elsa Gregorio |
Le mur de pellicules de Michel Blazy © Camille Olivieri

C’est un appel à « l’état de désordre d’un système » que lance cette exposition collective axée sur la thématique du chantier. En enterrant les restes d’une maison en bois qui de- vait être démolie, Lara Almarcegui en préserve la mémoire ; en recouvrant les demeures bourgeoises d’une couche de latex, Heidi Bucher en prélève les empreintes tandis que Michel Blazy propose, avec Le mur de pellicules, une métaphore du vivant contre le pétrifié du vécu, une œuvre qui ne cesse de se transformer ; en chantier justement.