théâtre

Festival d'Avignon


06/07 > 29/07/2018 -AVIGNON ET SES ENVIRONS
Par Aïnhoa Jean-Calmettes |
© De Dingen die Voorbijgaan de Ivo van Hove. p. Jan Versweyveld

 

 

Un jour viendra, il suffira peut-être de répondre à quelques questions pour qu’un algorithme nous concocte un programme avignonnais sur mesure. En attendant, imaginons des profils types. Survivalistes et collasposlogues : aventurez-vous sur le radeau de la Méduse des Bâtards dorés qui parviennent, sous couvert d’un faux procès historique, à distiller un subtil parfum d’anticipation dystopique ; embarquez à bord d’un autre navire direction l’Arctique aux côtés d’Anne-Cécile Vandalem ; ou quittez simplement la terre avec Joël Maillard. Poètes de l’indicible, embrassez la profondeur des non-dits d’Amir Reza Koohestani (Summerless) et dévoilez les secrets de famille du collectif Bajour (La manufacture). Pour les amateurs de blockbusters théâtraux : ne pas manquer La reprise de Milo Rau, ni la nouvelle grosse production d’Ivo van Hove. Et pour soigner une nausée passagère du théâtre-théâtre, rendez-vous au Théâtre du Train Bleu : Elie Salleron et sa bande tirent à boulets rouges, et en plein dans le mille, sur l’hypocrisie du monde (du spectacle) à coups de blagues crapuleuses (Nique sa mère la réinsertion). S’émanciper grâce à l’art, c’est aussi rigoler quand on ne devrait pas.