danse

Festival international des Brigittines


16/08 > 31/08/2019 -BRUXELLES, BRUXELLES
Par Belinda Mathieu | publié le 3 juil. 2019
L'affadissement du merveilleux de Catherine Gaudet © Mathieu Doyon

Cette année encore, le festival belge a misé sur des partis pris artistiques forts. L’objectif ? « Rompre le monde pour le réinventer. » La danse y est tantôt percutante, radicale et expressive avec Grasped by Intuition de Tânia Carvalho, tantôt saisissante et cocasse comme dans Horion de Malika Djardi. Effrayante aussi, à l’instar des Arlequins diaboliques de Harleking de Ginevra Panzetti & Enrico Ticconi ou des métamorphoses baconiennes monstrueuses de Transfiguration d’Olivier de Sagazan. Un champ des possibles qui libère l’imaginaire.