marionnette

Festival mondial des théâtres de marionnettes


20/09 > 29/09/2019 -CHARLEVILLE-MÉZIÈRES
Par Orianne Hidalgo-Laurier |
© L’homme qui rit du Théâtre la Licorne. p. Christophe Loiseau

Des esthétiques toujours renouvelées, une pointe de magie, un soupçon de métaphysique, le tout dans une atmosphère délicatement foraine : voilà pourquoi le théâtre de marionnettes est irremplaçable. À Charle- ville-Mézières, on résiste encore et toujours aux sirènes du virtuel pour faire surgir sur la place publique des contes et leurs créatures venues des quatre coins du monde. Certains les utilisent pour y provoquer un désordre lumineux (Padox), d’autres pour exhumer la profondeur cachée dans un fait divers (Gisèle Vienne, Laura Fédida). Il y a ceux qui se confrontent aux chefs-d’œuvre du romantisme (Théâtre La Licorne, Bread & Puppet Theatre, Théâtre de l’Entrouvert) et ceux qui réinsufflent à la ma- rionnette son aura spirituelle (Jin Kwei Lo Puppetry Company) ou qui pré- parent la révolution (Collapse).