arts visuels

Harun Farocki

Exposition


11/01 > 18/03/2018 -FRICHE DE LA BELLE DE MAI

La Friche la Belle de Mai poursuit, sur le terrain culturel, les réflexions suscitées par la récente réforme du code du travail à travers l’œuvre du cinéaste Harun Farocki. Ses films décortiquent les structures du capitalisme à travers le quotidien des travailleurs. Ouvrier, artisan ou cinéaste, tous sont soumis aux mêmes périls – l’automatisation, la massification et la rentabilisation de la production –, entre asservissement et recherche d’affranchissement par le travail.

© Harun Farocki, Interface