festival

La Bâtie


30/08 > 16/09/2018 -GENÈVE
Par Wilson Le Personnic |
© 21 pornogaphies de Mette Ingvartsen. p. Marc Coudrais.

 

La Bâtie confirme une nouvelle fois sa pole position dans le paysage helvétique. Pour la rentrée artistique genevoise, le festival réunit Hate, improbable duo de Laetitia Dosch, avec un pur-sang espagnol nommé Corazon, ou encore Happy Island de La Ribot avec Dançando com a Diferença, compagnie portugaise composée d’une majorité de danseurs atteints du syndrome de Down. Nouveauté cette année, des « labels » se réunissent autour d'une même thématique, dont le « Kinky Bâtie » qui explore le sexe et le genre avec notamment le sadien 21 pornographies de Mette Ingvartsen, solo subversif qui articule, sous ses multiples facettes, les liens entre sexualités, pouvoir et domination.