cinéma

Les Rencontres de la forme courtes


23/01 > 02/02/2018 -BORDEAUX ET ALENTOURS

3 bonnes raisons... de préférer le « bref mais intense »

 

1 Fêter les 15 ans d’un festival qui prend le pouls de la création contemporaine, locale et internationale, toutes disciplines confondues, en seulement quelques jours.

 

2 Apprendre en moins d’une heure une langue nouvelle pour remonter au degré zéro de la création (Ode to The Attempt de Jan Martens) ou simplement affronter son extériorité (Mahalli de Danya Hammoud).


3 Trouver une entente dans l’épreuve de Arles à Belfast (Tannées de Oona Doherty & Marlène Rubinelli-Giordano) et du Congo-Brazzaville à la France (L’effet blues de Sthyk Balossa).