arts visuels

Les Résistantes


18/09 > 12/11/2021 -MICRO ONDE
Par Rémi Guezodje | publié le 30 août 2021
Agnès Geoffray, Kid leather gloves 1950, 2018. © D. R.
 

À une époque pas si lointaine, lorsque les critiques qualifiaient de « virile » la pratique d’une artiste femme, celle-ci avait peut-être une chance de sortir de l’invisibilité, comme le rappelle Nathalie Herschdorfer, la commissaire de Les Résistantes. Cette exposition explore les mécanismes qui ont institutionnalisé la marginalisation en les confrontant au travail de six artistes féministes. Hanneke van Leeuwen se réapproprie le nu féminin, Zoé Aubry enquête sur les féminicides quand l’installation de Sophie Bouvier Ausländer réhabilite le point de vue des femmes sur l’exil. L’artiste doyenne Agnès Geoffray, née dans les années 1970, déplie au travers d’objets banals – dont s’étaient emparés les « avant-gardes » artistiques –, tels des gants de cuir, tout le despotisme sous-jacent.