arts visuels

Renaud Jerez


16/02 > 15/06/2018 -TOULOUSE
Par Elsa Gregorio |
© Renaud Jerez, "When Tania Arrived at Home", 2016,© Aurélien Mole
 
 
Quelques secondes suffisent à nous plonger dans un drôle de lieu, où le passé croise le futur, la momie rencontre le robot, les bandages s'entortillent autour des câblages. Pour sa première monographie en France, Renaud Jerez investit intégralement le premier étage des Abattoirs avec une « installation-exposition » : un univers où l'homme aurait disparu. Des êtres hybrides, modelés par les avancées technologiques, en attente d'activation, sont posés sur une chaise ou allongés, tels des marionnettes qui évoluent dans un environnement à la fois étrange et familier. Des sculptures qui se font miroirs d’une culture contaminée.