Portrait du Blitz Theatre Group Portrait du Blitz Theatre Group © Marion Lefebvre
Critiques Théâtre

À ceux qui se lèvent tôt

Blitz Theatre Group

Présenté au public français il y a trois ans à peine, le trio grec du Blitz Theatre Group réinvestit la scène de la Filature à Mulhouse à l'occasion du Festival des Vagamondes, théâtre même de cette première rencontre. Fort d'une esthétique singulière et reconnaissable, le Blitz prouve avec 6 A.M.: How to disappear completely la profondeur de sa démarche ainsi que sa puissance de réinvention.

Par Agnès Dopff publié le 26 janv. 2016

Dans l'obscurité d'un jour sans âge, une femme s'avance à tâtons, le visage en sang et le pas lourd d'une hache portée à bout de bras. Aveugle, sans doute, la silhouette meurtrie se poste face à la scène, toute égarée qu'elle est au sein d'un espace en devenir où s'érigent confusément échafaudages de métal et amas minéraux. Seul à fendre l'épais brouillard, un projecteur trace dans l'espace un pâle mouvement circulaire, que même la jeune femme postée à quelques mètres ne semble percevoir.

Paysage lunaire et sans vie, la scénographie, œuvre de l'artiste plasticienne Efi Birba, saisit sans sommation. Érection d'acier, surface crayeuse, surgissement arbustif, l'espace est haptique résolument, et cherche la friction: « On aime que le corps souffre, qu'il éprouve la matérialité des choses, c'est pourquoi nous voulions une scénographie riche d'obstacles et de résistances. »

Inspirée de l'œuvre d'Hölderlin, poète romantique allemand, 6 A.M.:How to disappear completely marque pourtant l'inauguration d'un nouveau jour. Dans une nuit millénaire s'immisce progressivement la lumière, invitée à la force des bras par quelques illuminés à cerfs-volants d'acier. Si ces trois gaillards-là amusent d'abord à se démener de la sorte, force est de constater que la démarche, pharaonique littéralement, porte ses fruits et transforme peu à peu les rayons crépusculaires en une aube nouvelle. Les corps disparates se rapprochent, se rencontrent et se reconnaissent, enfin.

Dans un univers de la lenteur extrême et de l'absurdité comme fondement, le Blitz Theatre Group livre ici une véritable ode à la poésie, où chacun puise dans l'acharnement aveugle la beauté d'une dignité humaine. S'ils refusent toute dramaturgie narrative et autre théâtre social, les membres du Blitz semblent bien pourtant faire ici acte d'engagement. À la crise économique, l'instabilité politique et le désintérêt des institutions, le Blitz répond par la Poésie, l'Amour et l'Ailleurs permanents.

Esthétique d'un abord quelque peu abrupt, certes, mais qui surprend franchement par son urgence de dire et de rassembler, l'œuvre du Blitz Theatre Group renaît de ses cendres et proclame avec 6 A.M. la nécessité d'une poésie contemporaine.

 

> 6 A.M.: How to disappear completely, du Blitz Theatre Group, a été créé les 14 et 15 janvier à la Filature, Mulhouse (festival Vagamondes) ; du 23 au 28 février au Nouveau théâtre de Montreuil