Aria da capo de Séverine Chavrier © Louise Sari
Critiques Théâtre réservé aux abonnés

Aria da capo

Attirer le public jeune avec un spectacle sur la musique classique, il fallait oser. C’est pourtant le pari relevé par Séverine Chavrier avec Aria da capo, une création faussement snob sur fond de mélancolie adolescente.

Par Agnès Dopff publié le 8 févr. 2021

Pierre Bourdieu n’avait pas manqué de le relever dans La Distinction : la musique classique, à l’époque du sociologue et encore aujourd’hui, reste une pratique socialement marquée, et si elle passionne quelques jeunes, ils restent principalement issus de la bourgeoisie. (...)