Critiques Danse réservé aux abonnés

Interstices entre poids du corps et choc des personnes

bi-portrait Jean-Yves de Michaël Phelippeau et Nos solitudes de Julie Nioche explorent des zones troubles de la danse. Tandis que le premier tisse une nouvelle relation à l'autre, la seconde transcende les lois de la gravitation.
Par Gérard Mayen publié le 15 févr. 2010
Il est encore des observateurs de la scène pour considérer qu’une représentation où l’on entend des gens parler sans qu’ils bougent énormément, ne saurait être rangée que dans la catégorie « théâtre ». (...)