rect_repas_maison_poesie.jpg
Critiques Théâtre réservé aux abonnés

La faim du monde

Dans Le Repas, Valère Novarina offre à la bouche de ses acteurs de mâcher le monde pour en faire jaillir un autre, puissant et éphémère. La mise en scène de Thomas Quillardet est à découvrir du 19 janvier au 6 février à la Maison de la poésie, à Paris.
Par Pascaline Vallée publié le 17 janv. 2011
Manger le monde. On le comprend vite, ces six personnages loufoques sont là pour ça. « Buvez cette scène ! », clame l’un. « Mangez jusqu’à ce que la vérité nous en sorte », renchérit cet autre. Sorte d’apocalypse par ingurgitation, Le Repas évoque en effet le dernier jour du monde. (...)