Critiques Notices d'oeuvres Théâtre réservé aux abonnés

Le réel, paradis perdu

Les mises en scène de Jean Lambert-wild constituent des curiosités dans le paysage théâtral. Dans Crise de nerfs – Parlez-moi d'amour…, sa dernière Confession, il installe à nouveau un onirisme mystérieux. Une esthétique qui altère la réalité.
Par Mari-Mai CORBEL publié le 1 mars 2004
LE RÉEL, PARADIS PERDU
Par Mari-Mai Corbel

Les mises en scène de Jean Lambert-wild constituent des curiosités dans le paysage théâtral. Dans Crise de nerfs – Parlez-moi d’amour…, sa dernière Confession, il installe à nouveau un onirisme mystérieux. Une esthétique qui altère la réalité. (...)