Modeste proposition de Jonathan Heckel, © Anne-Laure Sabatier.
Critiques festival réservé aux abonnés

L’heureux nouveau

Fruit du choix combiné de quatre structures, la programmation d’Une semaine en compagnie résiste au diktat du nouveau, tout en proposant du renouveau. 

Par Eric Demey publié le 17 sept. 2013

Tiens, ces deux-là se sont déjà croisés au Festival de Villeréal. Ce n’est donc pas un hasard s’ils proposent un théâtre où la représentation se la joue décontractée, fait semblant de refuser la théâtralité pour se rapprocher du quotidien.

C’est surtout marquant dans Modeste proposition de Jonathan Heckel qui s’appuie sur le pamphlet paradoxal de Jonathan Swift. (...)