Critiques divers réservé aux abonnés

Singularité universelle

Laurent Derobert et Ryoji Ikeda investissent le champ mathématique comme un langage ou une esthétique. Leurs travaux, estompant la frontière entre l'être et l'idée, font surgir dans le monde, comme pour la première fois, le « Je ».
Par Matthias Cléry publié le 2 avr. 2012
En regard des « mathématiques de l’avoir » de l’économie, en fonder une « de l’être ». Laurent Derobert, dans ses mathématiques existentielles(1), utilise intégrales, dérivées et limites pour façonner des concepts précis. Ainsi formulés, ils deviennent universels. (...)