© Christophe Raynaud Delage
Critiques Théâtre réservé aux abonnés

La fusillade

Le texte de Simon Diard, paru aux éditions Tapuscrit du Théâtre Ouvert, prend corps dans une mise en scène signée Marc Lainé comme un défi lancé au cinéma. Du non-événement à l’événement irréversible, du pur fantasme au passage à l’acte, la pièce perturbe la bonne conscience collective. 

Par Orianne Hidalgo-Laurier publié le 14 févr. 2018

 

 

Ils sont cinq autour d’une fosse au milieu d’une forêt, comme le suppose la vidéo projetée en fond de scène et le chant de quelques oiseaux qui perce ici et là. À l’image, le soleil filtre à travers des feuilles d’arbres. Dans la salle, la lumière artificielle ne s’éteint jamais tout à fait. (...)