© Felix Salasca, pour Mouvement
Entretiens Histoire réservé aux abonnés

Jean-Baptiste Fressoz

Destruction des milieux naturels, mondialisation accélérée : la pandémie du Covid-19 peut être pensée comme une maladie de « l’anthropocène », cette ère géologique dans laquelle la Terre serait entrée à cause des activités humaines. Ce concept devenu synonyme de « crise environnementale » est pourtant très ambigu, voire dépolitisant. C’est ce que nous apprend l’historien.

Par Aïnhoa Jean-Calmettes & Charles Sarraute publié le 22 mai 2020

 

Le concept d’Anthropocène s’impose progressivement comme un synonyme de « crise environnementale ». Comment expliquer que ce terme, un peu austère, soit aussi vendeur, notamment dans les milieux artistiques ?

« Derrière ce succès, il y a un frisson d’ordre esthétique. (...)