revue591.jpg
Entretiens Théâtre réservé aux abonnés

Le rire dionysiaque du monde

Pour le Bulgare Ivan Stanev, «le théâtre est une danse entre le profane et le sacré». Ce «metteur en chair» vient de signer à Berlin une «Villa dei Misteri» décapante, à découvrir sous peu à Paris et Villeneuve d'Ascq.
Par Gwénola DAVID publié le 1 janv. 2002

Dans le texte de présentation du spectacle, vous écrivez : « c'est le lieu qui définit l'action. » Quelle est donc cette Villa des misteri ?

Ivan Stanev : Normalement, au théâtre, la pièce définit le jeu. (...)