Fouchenneret, Salque & Jouve avec Sadeck Waff dans Paris sur Mesure © Arte Concert
Affinités Danse Musique

Paris sur Mesure #3

Traversée des siècles en musique, le troisième épisode de la série Paris sur Mesure dépose ses mélodies dans les espaces du Petit Palais à Paris. Arrimé aux notes de Schubert, Bartók ou Bach, interprétées par les musiciens Pierre et Théo Fouchenneret, François Salque et Jéremy Jouve, le célèbre chorégraphe d’influence hip-hop, Sadeck Waff plie son corps, coordonne ses rythmes ou fait apparaître des volumes entre ses mains. Comme pour tracer dans l’espace une multitude de figures géométriques.

Par Léa Poiré publié le 6 janv. 2022

Idylliques, lyriques, nostalgiques, poignantes et fragiles à la fois, les mélodies de Schubert ne sont pas étrangères aux oreilles. Capturées en vidéo au Petit Palais à Paris, les notes d’un trio pour piano, violon et violoncelle du compositeur autrichien semblent se déposer délicatement dans l’espace vide tandis que, répondant à ces rythmes romantiques, des mains d’un danseur s’animent et suspendent un peu plus le temps. Le nouvel et troisième épisode de Paris sur Mesure, série d’ARTE Concert, commence fort et continue de faire résonner danse contemporaine et musique classique dans les espaces patrimoniaux et muséaux de la capitale.

Quatre musiciens de haut vol  le violoniste Pierre Fouchenneret et son frère Théo Fouchenneret, pianiste, le violoncelliste François Salque et le guitariste Jéremy Jouve  ont concocté un programme musical panoramique. Du fameux trio opus 100 de Schubert aux chansons populaires espagnoles du compositeur Manuel de Falla, ou avec sonorités modernes déstructurées de Béla Bartók en passant par la trame baroque d’un Bach, les morceaux interprétés par les artistes aux visages concentrés traversent les siècles avec fluidité et sans accrocs.

Arrimé à ces mélodies, Sadeck Waff fait bouger son corps dans un style bien à lui, qu’il développe au sein de sa compagnie Géométrie Variable. Passionné de dessin, le chorégraphe nîmois imagine la danse comme une suite de figures géométriques. Proche des influences hip-hop, du locking ou du popping, il a d’abord commencé à diffuser ses vidéos sur les réseaux sociaux avant de se faire connaître et signer une chorégraphie pour Shakira ou la cérémonie de passage de flambeau des JO, entre Tokyo et Paris. Là, dans les espaces extérieurs du Petit Palais, en descendant son grand escalier de marbre ou en traversant ses majestueuses galeries, Sadeck Waff déambule en solo, accompagné des œuvres qui peuplent les salles, des sculptures du 19e siècle aux toiles évangéliques de Gustave Doré. Le danseur plie son corps, fait apparaitre des volumes vides, tire des ficelles imaginaires, coordonne avec perfection ses membres, aligne un poignet avec le pli d’un coude. Au rythme de ces danses imaginées sur mesure, se dessine un voyage, pas si classique, dans les espaces, les époques et les musiques.

 

> « Paris sur mesure » avec Fouchenneret, Salque, Jouve & Sadeck Waff au Petit Palais disponible à partir du 29 décembre 2021 sur ARTE Concert