danse

Amour Grenade


27/01 > 30/01/2022 -L'ARSENIC
Par Lena Hervé | publié le 29 nov. 2021
Portrait de Diana Akbulut © Nadia Tarra © © Nadia Tarra

L’étrange cas de Diana Akbulut et Daya Jones, c’est celui d’un corps écartelé entre d’apparents paradoxes. Il y a Diana, suissesse aux origines kurdes, et puis Daya, danseuse hip-hop qui revendique son corps de femme dans une culture chorégraphique aux relents patriarcaux. Il y a cette grenade, fruit-symbole de vie et de fertilité, mais aussi de puissance et de sang. Enfin, face au jus acide et sucré, il y a la bombe que les combattantes kurdes gardent toujours sur elles, en dernier recours. Amour Grenade, c’est la tentative de réconcilier tous ces paysages distincts et pourtant liés par un seul et même être. Dans une scénographie peuplée de fruits, Diana/Daya s’émancipe par le geste et redéfinit son identité prouvant qu’on peut être tout à la fois : femme et combattant, fruit et bombe, d'ici et d'ailleurs.

  • agenda

    Encantado


    01/12 > 08/12/2021 THÉÂTRE DE CHAILLOT
    10/12 > 14/12/2021 CENTQUATRE
    Le 31/01/2022 THÉÂTRE SARAGOSSE
    Le 02/02/2022 CARRÉ-COLONNES
    Le 05/02/2022 MOULIN DU ROC
  • agenda

    Futuro


    Le 09/12/2021 CENTRE CHORÉGRAPHIQUE NATIONAL DE CAEN
    Le 12/03/2022 LE QUAI D'ANGERS
  • agenda

    Désirs d’Afriques


    21/02 > 12/03/2022 CCAM - SCÈNE NATIONALE DE VANDŒUVRE