arts visuels

Biennale NOVA_XX


04/12 > 13/02/2022 -CENTRE WALLONIE-BRUXELLES
Par Orianne Hidalgo-Laurier | publié le 21 oct. 2021
Katherine Melançon, Outremont, (détails) © Katherine Melançon

 

 

« Quels sont les mécanismes qui privilégient la prédominance non seulement d’hommes mais majoritairement d’hommes blancs et occidentaux dans les secteurs du numérique ? » C’est avec ce constat en tête que Stéphanie Pécourt ouvre la troisième édition de la Biennale NOVA_XX. Si l’histoire officielle s’est écrite par et pour de grandes figures masculines, pas question de laisser la « 4e révolution industrielle » suivre le même destin. Intelligence artificielle, big data, biotechnologies… chacune des dix artistes invitées, originaires de Belgique, de France et du Québec, s’empare des technologies numériques avec l’intention de favoriser l’émergence de relations dégagées des logiques de pouvoir et de supériorité. Un syncrétisme qu’Eva L’Hoest débusque dans les images mentales, que Victoire Thierrée explore en détournant les techniques de camouflage militaire et que Katherine Melançon réalise en ensemençant les nouvelles techniques d’impression.