Le cycle de l'absurde, Raphaëlle Boitel © Christophe Raynaud de Lage / CNAC
Critiques cirque réservé aux abonnés

CNAC / Raphaëlle Boitel

Ni la pluie de restrictions sanitaires, ni la délicate distribution de 15 jeunes circassien.ne.s n’auront dissuadé Raphaëlle Boitel d’accepter la mise en scène du spectacle de fin d’études du CNAC. Avec Le cycle de l’absurde, l’ancienne contorsionniste tord le cou à la morosité de saison et propulse la 32e promotion de la prestigieuse école dans un bain de lumière chauffé à l’énergie collective.

Par Agnès Dopff publié le 14 juin 2021

Assurer la mise en scène du spectacle de sortie d’école du CNAC, c’est accepter de se frotter à l’impératif d’un casting important et imposé. C’est aussi l’enjeu de construire une écriture qui laisse apprécier les qualités de chacun, pour ces jeunes circassien.ne.s arrivé.e.s au terme d’un cycle décisif dans leur carrière. (...)