CONNECTEZ-VOUS
Icone de fermeture

OÙ TROUVER VOTRE N° ?

Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod tempor
invidunt ut labore et dolore magna aliquyam erat, sed diam voluptua. At vero eos et
accusam et justo duo dolores et ea rebum. Stet clita kasd gubergren, no sea.

Ce n’est plus un secret, le cirque contemporain regorge de jeunes artistes aussi ancrés dans leur époque que dans leurs sneakers fluos. Dans ce paysage déjà bien réveillé, le Frigo Collectif, formé par la promo de deuxième année à l’Esacto’Lido de Toulouse, met encore un coup de pied dans la fourmilière. Dans une forme spectacle mise en scène collectivement, les douze étudiants circassiens multiplient les détournements virtuoses et les sorties de route contrôlées.

 

Dans le village du cirque, implanté aux abords de la cité mancelle à l’occasion du festival Le Mans fait son cirque, un chapiteau grésille de sonorités électro. Sous la toile, quelques chaises portent en fond de scène des silhouettes somnolentes et statiques, la tête emballée sous des superpositions de plastiques transparents. Il faudra les rythmes saccadés d’une guitare électrique et d’un dj-set assuré en alternance par deux zombies plastifiés pour mettre en branle la douzaine d’humanoïdes de ce tableau quasi-immobile.

 

Avec un flamenco de sacs poubelles en guise d’ouverture, le bal des curiosités assuré par le Frigo Collectif enchaîne à grande cadence prouesses techniques et shows punko-futuriste. D’un cerceau aérien, l’une fait une vitrine à Barbies suspendue. Avec une poignée de quilles, un autre déploie un numéro de charmeur de serpent.  À bout de sangles, un danseur de break transporte l’esprit de la rue à quelques mètres du sol. Nerveux et énergiques comme la musique, les numéros déjouent les uns après les autres les usages ordinaires des agrès pourtant bien connus du cirque contemporain. Si la continuité dramaturgique risque d’égarer les plus cartésiens, l’organicité des enchaînements et l’abondance des intermèdes collectifs régalent d’insolence et de créativité. Portés par l’exigence technique autant que l’expressivité toute clownesque des faces et des corps, cette promo en cours de formation insuffle d’ores et déjà une bouffée d’air frais dans les rangs de la création circassienne.

 

> Bourask du Frigo Collectif a été présenté les 25 et 26 juin au Mans, dans le cadre du festival Le Mans fait son cirque ; le 6 juillet au UP, Bruxelles ; le 13 juillet à la Verrerie, Alès