Ubu Roi à Pantin , de Sergio Longobardi, © Hind Oukerradi.
Reportages Entretiens Théâtre réservé aux abonnés

Ubu rom

Des banlieues de Naples à celles de Paris, Sergio Longobardi trimballe un même idéal : faire du théâtre un outil de rencontres entre des milieux culturels et sociaux qui ne se côtoient pas. Autour d’Ubu Roi, il a ainsi permis à des enfants de collèges public et privé de Pantin et ceux d’un campement rom de Montreuil de se mêler. De l’utopie à la réalité, récit d’un parcours édifiant.

Par Eric Demey publié le 7 nov. 2013

 

Au Théâtre du Fil de l’eau, ce samedi 2 novembre, seize enfants et adolescents présentent Ubu Roi à Pantin, version librement adaptée de la fameuse pièce d’Alfred Jarry. Seize blacks, blancs, beurs, pour reprendre le bon vieux slogan d’intégration footballistique, et aussi des enfants roms, comme si le temps d’un spectacle, on se décidait enfin à ne pas rejeter cette immigration-là. (...)